Il raconte l'histoire du jeune Antonio, réfugié espagnol en 1939. Il arrive au camp avec sa mère et sa soeur pour retrouver son père, résistant républicain forcé à l'exil après la victoire de Franco. 

L'histoire a été traduite en occitan gascon par Serge Javaloyès, en occitan limousin par Domenja Decamps et en occitan languedocien par Marie-Jeanne Verny.

Le livre en occitan-gascon , en occitan-languedocien, en occitan-limousin